Business is booming.

Sport de montagne, quelle protection solaire choisir ?

0

L’activité sportive en montagne revêt des aspects divers. Des sports de glisse sur neige jusqu’aux randonnées pédestres ou à VTT, en passant par le canyoning, les sports aériens, le trail ou encore la marche nordique, la large palette de sports de montagne permet de trouver l’activité montagne idéale en toute saison. Aussi bien en hiver qu’en été, il est à portée de tous d’y trouver facilement l’activité de son choix tout en étant accompagné. En effet, aussi attractive soit-elle, la montagne est également le lieu d’accidents fréquents. Entre l’orage, la neige, le brouillard, le rayonnement, les différences de température ou encore la pente, tout excursionniste se doit de s’en prémunir. Raison pour laquelle, il est fortement conseillé de se faire accompagner pour pratiquer sans risque son activité sportive. Et, parmi tous les risques évoqués, celui du rayonnement est le plus présent. 

Mer ou montagne, même combat

Les raisons de se protéger du soleil en montagne

Si les aptitudes physiques, physiologiques permettent de s’orienter vers telle ou telle discipline sportive de montagne, le rayonnement est commun à toutes. La nocivité des rayons UVA et UVB émis par le soleil est trop souvent sous-estimée. Et pourtant, leurs effets sur l’ADN des cellules cutanées peuvent provoquer l’apparition de cancers de la peau, des problèmes ophtalmiques de la simple conjonctivite à la cécité. Alors qu’à la plage, 95 % des personnes se protègent du soleil, mieux vaut grossir les rangs des 35 % qui se protègent du soleil à la montagne. C’est d’autant plus important que géographiquement parlant, en montagne, le contact avec le soleil est plus important. L’index UV augmente de près de 10 % par tranche de 1 000 mètres, sans compter le taux de réverbération qui atteint sans peine les 90 % (il est de l’ordre de 10 à 30 % sur l’eau et entre 5 et 25 % sur le sable) ! Parce que le froid anesthésie la douleur, mieux vaut prévenir que guérir en adoptant les bons gestes.

Les astuces pour se protéger des rayons solaires nocifs

Au même titre que l’on vérifie l’état de son matériel pour se rendre en montagne afin d’y pratiquer son sport, il convient de s’assurer que l’on dispose bien de celui qui protège du soleil. C’est pourquoi, il est indispensable de prévoir une paire de lunettes avec filtre UV (l’idéal étant d’opter pour un filtre UV spécial montagne) et de les porter bien entendu, d’utiliser une crème solaire à haute protection UV spéciale montagne, de protéger les zones les plus exposées comme le crâne, la tête, les oreilles, le cou et les mains. Bien entendu, le fait d’éviter de s’exposer directement au soleil, de s’allonger et de s’endormir sous les rayons du soleil est à proscrire de ses habitudes notamment aux heures présentant un risque élevé. Les heures présentant un risque accru sont celles de la mi-journée entre 11 et 14 heures. Et parce que pendant le solstice d’été (21 juin) les rayons solaires frappent la surface terrestre avec un angle de presque 90° et que leur filtration est beaucoup moins importante, mieux vaut redoubler de vigilance à cette période. 

Leave A Reply

Your email address will not be published.