Business is booming.

Les risques de l’infection urinaire pour la femme !

0

L’infection urinaire, une maladie bégnine qui touche les femmes

On considère que 30% des femmes de 20 à 40 ans ont déjà été touchées par une infection urinaire. Autant dire que cette maladie est très répandue, surtout auprès de la gente féminine. De quoi s’agit-il au juste et comment l’attrape-t-on ? Comme son nom l’indique, il s’agit d’une infection qui atteint le système urinaire. La plupart du temps, lorsqu’on parle d’infection urinaire dans le langage commun, on sous-entend l’infection de la vessie, c’est à dire la cystite. Bien qu’il s’agisse de l’infection urinaire la plus répandue, en réalité, il en existe 2 autres. En effet, une infection urinaire peut toucher l’urètre, la vessie, mais aussi remonter jusqu’aux reins. On parlera alors d’urétrite, de cystite ou de pyélonéphrite. Alors que les deux premières touchent en majorité les femmes, l’urétrite infectieuse touche, elle, principalement les hommes. Il s’agit d’une infection reliant la vessie au méat urinaire. Des 3 types d’infection, c’est cependant la pyélonéphrite qui est la plus grave. Elle survient généralement suite à l’évolution d’une cystite mal soignée ou négligée. Il est donc très important de traiter la maladie dés l’apparition des premiers symptômes.

Quels sont les symptômes d’une cystite ?

Si vous sentez des sensations de brûlures lorsque vous urinez, que vous avez un besoin fréquent d’aller faire pipi sans toujours y parvenir, alors il y a de forte probabilité que vous soyez infecté. En effet ce sont les deux principaux symptômes de ce type d’infection. D’autres signes peuvent également apparaître comme la présence de sang dans les urines ou une odeur désagréable qui s’en dégage.

Quelles sont les causes d’une infection urinaire chez la femme ?

Les facteurs de risques à l’origine d’une infection urinaire peuvent être nombreux. La question de l’anatomie de l’être humain est le premier facteur favorisant. En effet, alors que les femmes sont fréquemment touchées par cette maladie, les hommes ne le sont presque pas. Ceci s’explique par le fait que l’orifice externe de l’urètre ainsi que l’anus sont proches chez la femme. Cette proximité augmente le pourcentage de risque de circulation des bactéries intestinales de l’anus dans l’urètre. L’urètre de la femme étant également plus court, les bactéries atteignent plus rapidement la vessie pour ensuite s’y développer. D’autres situations comme la grossesse, la ménopause, les rapports sexuels et l’utilisation de moyen de contraception comme le diaphragme constituent des facteurs pouvant provoquer une infection urinaire.

Soigner une infection urinaire, comment faire ?

Si vous ressentez les signes de brûlure quand vous urinez, les premiers gestes à adopter consistent à appeler son médecin et prendre un rendez-vous sans trainer. Votre médecin vous recommandera de faire une analyse d’urine. Elle permettra d’identifier la bactérie en cause (dans 80% des cas E.Coli) et de déterminer le traitement approprié. Si un traitement naturel peut-être utile en complément ou en prévention, l’antibiothérapie sera généralement privilégiée.

Il vous sera également recommandé de boire beaucoup d’eau (environ 1,5 litres toutes les heures). Ceci a pour but d’augmenter l’envie d’uriner, et d’évacuer ainsi tous les germes contenus dans les parties infectées.

Leave A Reply

Your email address will not be published.