Business is booming.

Redonner à l’arrêt maladie tout son sens

0

Nous avons tous, durant nos expériences professionnelles, entendu au moins fois une personne dire à une autre : tu n’as qu’à te mettre en congé maladie ! Au fil du temps et des années, l’arrêt maladie est en effet devenu une option pour un salarié qui est un peu trop surchargé de travail ou qui aurait bien besoin de vacances mais a déjà posé tous ces congés auprès de son entreprise. On se comporte comme si l’on pouvait, le plus naturellement du monde, profiter de ce système mis en place pour éviter de perdre de l’argent quand on est accidenté ou que l’on est en invalidité pour quelques temps et que l’on ne peut plus travailler.

Contrôler les arrêts maladie est devenu nécessaire

Certains médecins n’hésitent plus aujourd’hui à délivrer un arrêt maladie à une personne qui en fait la demande, même si aucune maladie n’est à l’origine de sa demande, ni même un soucis qui l’empêcherait de mener à bien les missions pour lesquelles elle perçoit un salaire mensuel. Dès lors l’absentéisme est devenu une norme pour certaines personnes qui peuvent facilement bénéficier de la complaisance des praticiens. Les entreprises qui emploient ces faux malades doivent donc faire appel aux service de https://www.mediverif.fr/ pour envoyer un autre médecin chez eux afin de pratiquer une visite médicale visant à statuer sur le bien fondé de l’arrêt.

Des abus qui coûtent cher

Or cette situation est dramatique parce qu’elle coûte cher. Une personne qui est en arrêt bénéficie en effet d’un subside versé par l’assurance maladie, voire d’un complément de revenus de la part de son entreprise. Or lorsque ces dépenses sont injustifiées, la personne qui prend le système à la légère fait payer la communauté. Ce n’est pas juste pour les autres, ceux qui travaillent dur au quotidien. De plus dans un contexte où le système français de l’assurance maladie est fébrile et est remis en question, cela le fragilise encore plus.

Leave A Reply

Your email address will not be published.