Business is booming.

Les traitements conventionnels de l’eczéma

0

On est toujours inquiet devant la première manifestation de l’eczéma, surtout quand elle se produit chez un enfant en bas âge. Elle peut survenir sans aucune raison apparente, et c’est ce qui pose en général le plus de problèmes.
Si vous venez de donner un médicament à votre enfant et qu’il manifeste une réaction cutanée immédiatement après, ou même quelques heures après, vous savez qu’il faut avertir votre médecin immédiatement. Normalement, il vous demandera d’arrêter la prise du médicament en question et vous en prescrira un autre plus approprié.
Ce cas est à la fois le plus facile à détecter et le plus dangereux, car d’une simple réaction on peut parfois aboutir à un œdème de Quincke et dans ce cas, frôler la mort.

La plupart des eczémas se manifestent sans raison apparente. L’enfant va attraper des petites rougeurs sur le visage, puis sur le cuir chevelu, sur le torse et dans les plis des bras et des jambes. Parfois, la peau sera toute sèche, d’autres fois avec des lésions.
Dans tous les cas, la peau provoquera des irritations qui obligeront le bébé ou l’enfant à se gratter. Certes, le fait de se gratter annule l’information envoyée au cerveau concernant cette partie de peau qui démange, et c’est pourquoi on se sent soulagé un petit moment. Mais, en même temps, le fait de se gratter continuellement provoque des lésions qui risquent à tout moment de s’infecter. On en vient ensuite à une cascade de réactions physiologiques que l’organisme met en place pour se défendre. Le système immunitaire étant sollicité en souffre et augmente les risques de crises d’eczéma.

C’est un cercle vicieux qu’il va falloir enrayer au plus vite.

Le rôle du médecin traitant sera de vous prescrire une pommade ou une lotion capable de réduire les démangeaisons et d’hydrater la peau. Si les lésions sont importantes et qu’une infection survient, il vous prescrira des pommades plus fortes comme des corticostéroïdes et des antibiotiques par voie orale.
Ce qu’il convient de faire dès les premières manifestations de l’eczéma, c’est de consulter un allergologue. Son rôle consistera à chercher les causes éventuelles de la maladie, à la suite de quoi, il affinera le traitement pour votre enfant.
Le traitement obtenu devra consister dans un premier temps à résoudre les problèmes suivants :
• contrôler et réduire les démangeaisons
• Réduire l’inflammation de la peau
• Dégager et enlever les lésions squameuses de la peau
• Réduire l’apparition de nouvelles lésions
• Nettoyer toutes les infections présentes
Pour parvenir à ces résultats, il faudra s’occuper d’hydrater sa peau, parfois de prendre des pommades anti-inflammatoires et même des médicaments oraux comme les antibiotiques, mais aussi les antihistaminiques.
Aucun de ces médicaments n’est sans effets secondaires et leur usage ne doit jamais dépasser une période bien définie. Le long terme pourrait entraîner d’autres problèmes de santé.
De nouveaux médicaments ont été mis sur le marché pour leur soi-disant efficacité. L’un d’entre eux figure parmi les inhibiteurs du système immunitaire. Il supprime son activité et empêche la manifestation dévastatrice de l’eczéma. Néanmoins, il reste un traitement prescrit dans certains cas très particulier à cause de ses effets secondaires et de l’incompatibilité de ce médicament avec certaines pathologies.
Tous les traitements qui existent en terme pharmacologique ne servent qu’à supprimer les symptômes, mais jamais la maladie ou plus exactement, la cause. De ce fait, l’eczéma n’est jamais tout à fait éradiqué. Néanmoins, la recherche progresse et propose des solutions moins agressives. Autrement, la nature continue de nous donner des solutions douces et qui depuis des millénaires continuent de nous être grandement utiles.

Leave A Reply

Your email address will not be published.