Business is booming.

la ceinture dorsale en cas de mal de dos, est-elle utile ?

0

Le vocable « mal de dos » concerne en langage commun aussi bien l’inflammation musculaire bénigne que la hernie discale alors que celle-ci est une pathologie beaucoup plus sérieuse avec des implications plus lourdes.
Si les origines de ce « fléau du siècle » sont multiples, les méthodes pour le soulager sont nettement moins nombreuses.
Au delà de la prise d’anti-douleurs ou d’antalgiques pour apaiser le mal le plus rapidement possible, il n’existe que peu de possibilités aux personnes souffrant de cette affliction, sinon en cas extrême le recours à la chirurgie sans garantie de succès
La ceinture dorsale pourrait sembler être une solution. Quand on parle de ceinture dorsale, le terme adéquat serait plutôt ceinture lombaire car elle soutient effectivement le bas du dos, les vertèbres lombaires.
Elle est parfois imposée par des employeurs à leur personnel soumis à des tâches nécessitant de porter de lourdes charges. Même les ouvriers ne souffrant pas de mal de dos sont astreints au port de la ceinture dorsale.
Les experts sont divisés sur le bienfait ou non de la ceinture dorsale. Néanmoins, ils sont d’accord sur quelques points. A savoir :
Une ceinture dorsale est inutile pour des personnes ne souffrant pas de mal de dos.
Une ceinture dorsale n’est en rien préventive d’un futur mal de dos.
Le port de la ceinture dorsale par des personnes souffrant de mal de dos réduit davantage la capacité musculaire et rend la ceinture lombaire indispensable dans le temps.
Le port de la ceinture dorsale peut se révéler inconfortable du fait que celle-ci « colle » au plus près du corps. Une augmentation de la tension artérielle peut parfois être constatée.
La protection supposée que représente la ceinture lombaire peut inciter à « forcer » avec le risque que pareille attitude comporte.

Alors pour ou contre la ceinture lombaire ?

Toujours selon certains spécialistes, le port de la ceinture lombaire ne servirait à rien. Une étude américaine a démontré qu’il n’existait aucune différence entre les travailleurs portant une ceinture lombaire et les autres. Avec ou sans ceinture, l’incidence de ces pathologies reste exactement la même.
Une politique d’éducation et de prévention aurait, sans conteste, un retentissement plus conséquent quant à la problématique des personnes souffrant du mal de dos.
C’est pourquoi sont préconisés des exercices visant à renforcer les muscles dorsaux leur permettant ainsi de répondre efficacement aux nombreuses sollicitations dont ils font l’objet.
Malgré tout, pour les personnes déjà atteintes de ce mal, la ceinture lombaire peut présenter un confort certain et psychologiquement leur permettre de travailler à peu près normalement. Il ne faut pas oublier que les médecins étaient par le passé les premiers à prescrire le port de la ceinture dorsale. Cela bien avant que des études viennent battre en brèche leur efficacité.
Le coût d’une ceinture est très variable. Il commence aux environs de 35 euros jusque 70 à 80 euros voire plus.
Chacun émettra son opinion en fonction de son cas personnel. Ce qui convient à une personne peut se révéler insupportable à une autre.

On espère que ces conseils ont éclairé certains d’entre vous !

Leave A Reply

Your email address will not be published.