Japon : découvrir la région du Kansai en 5 étapes

Publié par Ninja Scroll le

Lorsqu’on entend parler du Japon, on pense très souvent à sa capitale : Tokyo. Mais saviez-vous que la région de l’archipel la plus riche culturellement ne se situe pas du tout près de la capitale ? En route pour la découverte du Kansai en 5 étapes !

Osaka la rebelle

Un peu comme pourrait l’être Marseille face à Paris, Osaka est la seconde plus grande ville du pays à la réputation un peu moins bonne que Tokyo. On dit souvent que les habitants d’Osaka sont plus bourrus, que les rues sont plus sales et que la ville en elle-même est moins belle. Ceux qui disent ça ne se sont certainement jamais rendus sur place ! Les gens d’Osaka sont certainement plus chaleureux qu’ailleurs, les rues de nuit sont magnifiques et la nourriture y est excellente. Allez-donc goûter quelques Takoyaki !

Kyoto la traditionnelle

Impossible de séjourner dans le Kansai sans faire un arrêt dans sa ville la plus renommée : Kyoto. Celle-ci est un véritable trésor de culture et d’architecture japonaise ! Certains lui reprochent d’être devenue une ville à touristes, pourtant il n’en est rien. Outre la visite des magnifiques monuments de Kyoto comme le Pavillon d’Or ou encore le Heian Jingu, prenez le temps de vous perdre dans les petites ruelles de la ville. Là, au détour d’un sanctuaire ou d’un jardin Zen, vous rencontrerez certainement des riverains en familles dans un parc ou dans un quartier traditionnel autour d’un thé ou d’une sucrerie japonaise.

Uji, la ville du thé

Cela ne vous aura sans-doute pas échappé, le Japon est célèbre dans le monde entier pour la qualité de son thé, et notamment du matcha. Qu’est-ce-que c’est ? Il s’agit simplement d’un thé vert récolté à la main sous forme de feuilles avant d’être broyé traditionnellement entre 2 grosses pierres. Cela donne une poudre très fine qu’on appelle le Matcha et qui se consomme telle quelle. Un véritable délice plein de propriétés pour le corps dont on trouve l’origine dans la ville d’Uji. Située à seulement quelques kilomètres de Kyoto, allez donc boire un bon thé et déguster du matcha à Uji !

Le cimetière du Mont Koya

Les cimetières japonais sont souvent extrêmement bien conservés, ce qui leur donne une allure prestigieuse. C’est notamment le cas du cimetière du Mont Koya, considéré comme le plus ancien du Japon. Situé tout au sommet de la montagne du même nom, le cimetière est ouvert aux visiteurs de jour comme de nuit et vous plonge instantanément dans une ambiance magique. Eclairé par quelques lanternes, le lieu regorge aussi de temples bouddhistes et de vieilles pierres mystiques. Les légendes vont bon train sur ce lieu. Oserez-vous vous y promener seul la nuit ?

Nara, le vieux Japon

Elle fut la toute première capitale du Japon et a su conserver un magnifique patrimoine. Souvent insérée dans le circuit touristique classique des voyageurs, Nara est notamment célèbre pour 2 raisons : son temple principal, et les milliers de daims qui parcourent les rues. Le temple principal, du nom de Todai-ji, est encore aujourd’hui la plus grande construction en bois au monde. Celui-ci est véritablement magistral et vous devez absolument le visiter pour observer son grand bouddha caché à l’intérieur. Une fois cela fait, courez vite vous amuser avec les daims répartis dans tout le parc de la ville. Il est même possible de leur donner à manger gratuitement.

Catégories : Voyage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *